Bio

  

Julie Goussot découvre le chant lyrique au sein de la maîtrise de l’Opéra de Toulon sous la baguette de Giuliano Carella. En parallèle de ses études de design, la soprano a reçu son DEM (Diplôme d’Études Musicales) mention très bien avec les félicitations du jury à l’unanimité à Nîmes. Encouragée par son professeur nîmois Daniel Salas, elle se présente au concours du CNSMD (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse) de Lyon en 2016. Elle est admise et intègre la classe de Brian Parsons, puis de Mireille Delunsch. Elle se perfectionne à la Hochschule für Musik und Theater München dans la classe d’Andreas Schmidt.

Lauréate de plusieurs concours internationaux, elle est remarquée et récompensée par le prix du Centre Français de Promotion Lyrique décerné par M.Raymond Duffaut en 2015 à Arles, puis le prix Jeune Talent au concours de Béziers et plus récemment le prix du public au 3ème concours Jeune Espoir Raymond Duffaut par l’Opéra Grand Avignon en 2017. Le Cercle Richard Wagner Lyon lui attribue une bourse pour se rendre à Bayreuth pour le Wagner Festspiele 2018.

Elle compte dans son répertoire Leïla des Pêcheurs de Perles, Juliette dans Roméo et Juliette, Blanche dans les Dialogues des Carmélites, Fiordiligi dans Così Fan Tutte, Pamina dans Die Zauberflöte, Micaëla dans Carmen, Liù dans Turandot et Mimì dans la Bohème.

Artiste accomplie, elle s’est produit dans Offrandes d’Edgar Varèse avec l’orchestre du CNSM sous la baguette de Fabrice Pierre, ainsi que des créations dont Isadora d’Emmanuelle da Costa sous la baguette de Guillemette Daboval. Nous la retrouverons dans Ein Sommernachstraum de Mendelssohn, l’Oratorio de Noël de Camille Saint-Saëns ainsi que le Gloria de Poulenc sous la baguette de Marko Letonja avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg.

Avec son ami, rencontré sur les bancs du CNSMD, le pianiste Rodolphe Lospied, ils se produisent en duo de musique de chambre sous le nom de Duo Symbiose. Fascinée par répertoire de mélodie et de lied, ils ont reçu les conseils précieux de David Selig, Charles Bouisset et Hartmut Höll.

Curieuse de nature et enjouée de découvrir du répertoire, elle participe au projet « Opera Déconfiné » visant à revaloriser du répertoire longtemps prisonnier de l’oubli.

Elle a interprétée Peaseblossom dans A midsummer night’s dream de Benjamin Britten, La Princesse dans L’Enfant et Les Sortilèges de Maurice Ravel, First Witch dans Dido and Aeneas de Henry Purcell, le rôle titre Cendrillon de Jules Massenet pendant sa scolarité au CNSMD.

En intégrant la troupe d’Opera Fuoco, elle a été Luise dans Die Stumme Serenade de Erich Wolfgang Korngold, Romilda dans Xerxes de Händel, Suzanna et Barberina dans les Nozze di Figaro de Mozart, ainsi que prochainement Cintia dans Il Pittor Parigino de Cimarosa.

Elle fera ses premiers pas sur la scène strasbourgeoise, en intégrant la nouvelle troupe de l’Opéra Studio du Rhin pour la saison 2019/20 dans Rusalka en Seconde Nymphe de Dvořák, Vierte Blumenmädchen dans Parsifal de Wagner. Puis pour la saison 2020/21, elle sera Gretel dans Hänsel und Gretel de Humperdinck, le rôle titre de Friederike de Lehàr, le rôle titre de Madame Chrysanthème de Messager, et Clorinda dans la nouvelle production de Cenerentolina.

En août 2020, elle remporte le prix du Concerto Theresia et le 1er Nachwuchspreis au Concours International de Cesti. Elle fera partie du Young Singers Project « Barockoper Jung » au prochain festival Innsbrucker Festwochen der Alten Musik 2021.

© Caroline Gife